Martin Fayulu : « l’enrôlement à Kinshasa ressemble à une farce de mauvais goût «



La CENI a lancé, le 28 mai 2017, le processus d’enrôlement dans la ville de Kinshasa.
Deux semaines après ce lancement, le constat est que les Kinois éprouvent beaucoup
des difficultés à s’enrôler, faute du nombre réduit des centres, la lenteur des agents de la CENI…
Cette situation n’a pas laissé indifférent un des élus de Kinshasa, Martin Fayulu, qui a réagi ce lundi 12 juin 2017.
Pour lui, « l’enrôlement à Kinshasa ressemble à une farce de mauvais goût ». Il demande à la Commission électorale nationale indépendante de rectifier le tir le plus rapidement possible.
Rappelons que 55% des centres d’enrôlement sont déjà opérationnels dans la capitale où plus 48.000 personnes ont déjà été enrôlées, à en croire la CENI.
» Nous avons dépassé le cap de 48.727 enrôlés dans la ville de Kinshasa où 55% des centres ont été ouverts, soit 539 centres sur les 969 prévus » , a dit Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de cette institution d’appui à la démocratie.
S’agissant des plaintes relatives au manque de centres d’inscription et à l’insuffisance en matériel dans certains centres de la ville de Kinshasa, le numéro 3 de la CENI explique cette lacune par rapport au retard concernant l’affectation des kits.
Toutefois, « les machines sont placées en fonction du nombre d’habitants, bien que tous les centres prévus ne soient pas encore opérationnels ».
Il rassure que l’opération de la révision du fichier électoral est effective dans toutes les 24 communes de la ville de Kinshasa.

source : http://times.cd/2017/06/14/martin-fayulu-lenrolement-a-kinshasa-ressemble-a-farce-de-mauvais-gout/

0 comments:

Enregistrer un commentaire