Exercice du SWAT lors de la tuerie, symbole maçonnique et bien plus – la fusillade de San Bernardino


Scénario à deux balles: très peu d’américains avalent cela



Scénario à deux balles: très peu d’américains avalent cela



Scénario à deux balles: très peu d’américains avalent cela
561550_419895848058609_1079227591_n
Note SM: Aux États-Unis, ils ne font pas les choses à moitié. Un exercice mené par une équipe du SWAT le jour même de la fusillade, à proximité du lieu des coups de feu. La fusillade a éclaté à 11h30 (encore le 11 présent). Mais ce n’est pas tout. En effet, un prétendu père d’une personne se situant dans le bâtiment, a été interrogé par CNN et FOX entre autres (les plus grandes chaînes de propagande et de lavage de cerveau du monde, tenu pour la plupart par le milliardaire Rupert Murdoch). Il portait une casquette arborant en son centre, un énorme symbole maçonnique, autant dire que les types ne font même plus dans la discrétion. À mon avis et par expérience de ce type de scénario répétitif, ce soi-disant « papa » est avant tout un acteur de situation de crise qui a été placé là intentionnellement pour être interrogé par les mass-médias propagandistes. Le symbole maçonnique visé par les caméras était là pour être vue. Mais dans quel but?…
Nous voilà donc face au genre de mec qui le matin, en apprenant qu’une fusillade a lieu et ou sa fille serait mêlée, décide de se hâter dans la rue en prenant soin de mettre simultanément des lunettes de soleil pour cacher son regard et une casquette, pas n’importe laquelle non, celle arborant en GROS un symbole de la franc-maçonnerie, avant d’être interviewé par les médias de propagande. Bref, encore un acteur de crise dans ses œuvres, sans nul doute.
Je ne parlerai même des autres multiples acteurs de crise utilisés à la pelle, encore une fois, pour cette fusillade favorable à Obama et au contrôle des armes.

acteur de crise
Acteur de crise au micro de CNN. Combien le chèque pour porter cette casquette?

Afficher l'image d'origine
En outre, on remarque qu’à chaque fusillade, tueries aux États-Unis ces dernières années, il y a très souvent des exercices menés par la police ou d’autres services d’urgence. À San Bernandino, il y a eu 2 exercices. Un mené 2 jours avant les fusillades, l’autre le jour même avec le SWAT. Il faut également dire que des exercices mensuels de tueur actif sont effectués à San Bernardino dans le bâtiment même où a eu lieu la fusillade (Inland Regional Center). C’est pour cela que le personnel dans ce bâtiment a tweeté que « l’exercice a débuté », quand la police a lancé le raid.Exercices de tireur actif
À lire absolument le lien ici-bas: 
Comment est-ce possible que ce détail apparaisse systématiquement dans ce type de scénario?
À chaque tuerie, attentat ou tout autre drame de grande envergure, un exercice similaire est mené juste avant ou pendant le drame. Rappelez vous notamment du 9/11, les forces aériennes menaient le même jour des exercices simulant des détournements d’avion par des terroristes ( opération Vigilant Guardian), ou encore à Paris le 13/11, le médecin-chef du SAMU de Paris explique que ses équipes s’étaient entraînées le matin même à un scénario prévoyant de multiples fusillades.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/attentats-de-paris-le-samu-avait-organise-une-repetition-generale-vendredi-matin_1177061.html
Comme par hasard ici, on a appris que les assaillants auraient été en contact « avec des groupes islamistes ». La presse avait rapporté au début (Fox News), comme vous le verrez plus bas, que les suspects « étaient blancs », en tenue militaire et avec des fusils. Au final, on apprend que ce sont des « loups solitaires radicalisés ». Il s’agissait de Syed Rizwan Farook, un Américain d’origine pakistanaise de 28 ans, et sa femme, Tashleen Malik, 27 ans.
Les buts sont toujours les mêmes, sauf qu’aux USA, il faut rajouter l’objectif visé par les politiques d’obtenir enfin le contrôle des armes. Ils bataillent depuis des années. Le peuple américain n’est pas aussi malléable que les français, même si une grosse partie est très lobotomisé.  Ils connaissent assez bien les ruses et les plans des dirigeants, car ils ont accès à beaucoup plus d’informations alternatives une fois qu’ils ont réellement pris conscience de la réalité de ce monde. C’est pour cela qu’eux rigolent haut et fort quand ils voient des scénarios bidons de style Charlie Hebdo en France.
N’oubliez jamais au sujet du contrôle des armes, cette carte de ce fameux jeu. Le but de la mise en scène de ces fusillades est la mise en place du contrôle des armes, rien d’autre. Mais ça va être difficile pour la clique au sommet, car d’une part, là-bas c’est le pays des cow-boys, donc ils sont très attachés aux armes, et d’autre part, la montée en flèche des fusillades et tueries bidons ne fonctionnent pas. Les plans sont systématiquement mis en lumière sur Internet en quelques heures à peine.
Afficher l'image d'origine
Contrôle des armes – NWO

Fusillade à San Bernardino : 14 morts et 17 blessés DEVINEZ QUOI! Un exercice impliquant un tireur actif a été mené à San Bernardino il y a 2 jours! Le SWAT lui a mené des exercices le même jour, près du lieu de la fusilladefusillade

Par Matt Agorist
San Bernardino, Californie – Une situation de tireur actif est actuellement en cours dans le bloc 1300 de Waterman Avenue South à San Bernardino, en Californie.
La fusillade a apparemment eu lieu au Inland Regional Center, un établissement qui offre des services aux personnes ayant une déficience mentale . L’installation venait de célébrer sa fête de Noël, avant la fin de l’année.


Bien que les détails sont rares, nous avons été informés par les autorités que la police est à la recherche de 1 à 3 tireurs et il y a environ 20 victimes, avec 12 étant présumées mortes.
Fox Los Angeles rapporte que les suspects sont des « hommes blancs » en « équipement militaire » et armés de « fusils. »


Selon KTLA, la police a averti les gens de ne pas parler aux médias. À un moment donné, pendant la transmission en direct sur KTLA, le journaliste a tenté d’interroger un témoin et plusieurs officiers ont accouru et poussé les journalistes ainsi que les témoins à distance. Voici une capture d’écran de la transmission en direct montrant la confrontation.
Capture3
Après que les coups de feu ont commencé, le lieutenant du Département de police de San Bernardino Richard Lawhead a dit que leur équipe SWAT menait des exercices de formation tout près. L’équipe a pu venir rapidement, « prêt à partir » et elle a rapidement répondu, Lawhead a dit.
venir rapidement, « prêt à partir » et elle a rapidement répondu, Lawhead a dit.

Ce qui rend cela remarquable est que ce n’est pas la première fois que des exercices de secours pour la répétition du scénario exact avaient lieu pratiquement au même moment les attaques terroristes réelles ont commencé.
Le SAMU prenait part à un exercice de simulation d’urgence le jour même des  attentats terroristes à Paris.
Pendant les attaques du 11 septembre aux États-Unis, le NORAD était au milieu d’un exercice d’entraînement appelé Vigilant Guardian, qui «comme par hasard» simulé des avions détournés par des terroristes.

Mise à jour: (08h00 HNE) Obama demande le contrôle des armes à feu suite à la fusillade.

Certaines infirmières pensaient que la fusillade était un exercice, car des exercices de tueur actif y sont menés chaque mois dans ce batîment…
Voir: http://www.infowars.com/was-san-bernardino-shooting-a-false-flag/

Source ; Stopmensonges.com

0 comments:

Enregistrer un commentaire